Lúcia de Carvalho est née en Angola et passe la deuxième partie de son enfance au Portugal, pèrs de Lisbonne. Très tôt, la musique rythme et nourrit son quotidien : « Ma mère chantait et jouait du piano dans une chorale et mes grandes sœurs chantaient dans un programme radio pour les enfants. Ensemble, nous écoutions beaucoup les musiques qui passaient à la radio, autant la musique angolaise que celles provenant d'autres pays lusophones comme le Cap-Vert, le Brésil, le Portugal... Et puis nous chantions et dansions tout le temps ! A la maison, à l’église, dans la rue, au marché.... Tout lieu et tout instant était propice à laisser s'exprimer nos émotions!».

 

A son adolescence, Lúcia est accueillie dans une famille en France. Elle grandit et mûrit alors à la lumière d'une nouvelle culture, nouvelle langue, nouveau pays. Son parcours professionnel débute par la danse, à l’aube de  ses 16 ans, au sein du groupe «Bia de Assis et Som Brasil »,  groupe  de  musiques traditionnelles brésiliennes. Deux ans plus tard, la chanteuse Bia de Assis quitte le groupe. Lúcia la remplacera alors pendant sept années.  Cette  opportunité  portera   la  jeune  chanteuse au devant des scènes du Grand Est. 

Pas à pas, elle se forme auprès d’artistes brésiliens résidant dans l’hexagone et à travers ses voyages au Brésil.  Mais c’est  au fil des scènes

que notre  jeune  chanteuse gagne  en charisme   et  développe  une belleà  communiquer avec son public. Curieuse et touche à tout, Lúcia aime le contact humain, découvrir, partager des moments avec des personnes d’univers divers. Elle s’investit dans de nombreux projets musicaux entre blues, funk, world, percussions de rue. Elle accompagne et participe notamment dans des groupes comme Anzalaka, Sum Voice et Boni Gnahoré.

 

© Patrice Bucher

Depuis 2009, Lúcia développe son projet personnel sous son nom d’origine : Lúcia de Carvalho. Si les arrangements de ce premier répertoire sont crées par le chanteur-pianiste antillais Michel Latour, c'est Lucia elle-même qui signe l'intégralité des textes et des compositions. L’EP «Ao descubrir o mundo», comprendre « En découvrant le monde », verra le jour en 2011 avec le label de musiques du monde Oujasav Productions.

Entourée de ses musiciens, Lúcia de Carvalho commence peu à peu à conquérir un large public, au-delà des frontières régionales. Elle se produit notamment dans les plus grandes villes d’Europe : Londres, Bruxelles, Paris, Cannes, Toulouse, Luxembourg,  Lisbonne...  En février 2015  c'est dans la programmation  officielle de la  ville  de  Recife,  dans le nord-est    du  Brésil,  que  Lúcia   se  produit   avec  des

musiciens français et brésiliens. Une belle ouverture à l'international accueillie avec un grand enthousiasme par le public brésilien.

 

 

Aujourd'hui Lúcia de Carvalho nous revient avec son nouveau projet : Kuzola. C'est l'histoire d'un album issu d'un tout nouveau répertoire crée sur la route tout au long de l'année 2015, entre la France, le Brésil et l'Angola. Questionnant souvent la diversité et le métissage des cultures dans sa musique, il était temps pour Lucia de renouer avec ses origines angolaises et retrouver son essence en tant qu'artiste, femme et citoyenne du monde. Et puis l'envie de prendre le large était très forte. Le besoin de se ressourcer pour se renouveler également.  Comme un besoin de faire un bilan de son parcours après 15 ans de musique, 15 ans de scènes, de rencontres et de collaborations avec des musiciens d'horizons divers. Lúcia est ainsi partie à la rencontre de musiciens locaux à   travers  les   trois pays pour créer et enregistrer  les

titres de son nouveau répertoire puis mettre en place le spectacle live qui restitue scéniquement son univers musical.

 

Cette aventure artistique et humaine a fait l’objet d’un film documentaire réalisé par Hugo Bachelet et produit par la société parisienne Couac Productions. Le film raconte avant tout une aventure personnelle pour Lúcia, un pèlerinage sur les traces d’une identité morcelée, à la recherche d’elle même. L'auteure nous confie peu à peu son histoire à travers les textes de ses chansons, et au contact de sa famille biologique et adoptive. « Kuzola, le Chant des Racines » nous présente dès lors un parcours touchant et émouvant de bonne humeur qui nous pousse au-delà de nos propres frontières, à parcourir le monde en quête de notre identité, avec la musique comme passeport.

 

Voir le teaser du Film

BIOGRAPHIE 

  • Wix Facebook page
  • Twitter Social Icon
  • Instagram Social Icon
  • YouTube Social  Icon
  • SoundCloud Social Icon